Le graphène, matériau ultime pour l’impression 3D ?

Le graphène, matériau ultime pour l’impression 3D ?

Le graphène ça vous dit quelque chose ? C’est un matériau présent à l’état naturel dans la graphite sous forme de petites couches. Mais c’est surtout qu’il possède des caractéristiques incroyables : 200 fois plus résistant que l’acier mais 6 fois plus léger. Et en plus il est conducteur… presque 150 fois plus que la silice ! Pas étonnant que certains y voient peut-être le matériau miracle qui permettra de passer l’ensemble du parc automobile au tout électrique ou de créer un ascenseur spatial pour remplacer les navettes… Donc forcément, moins de 10 ans seulement près avoir été isolé une première fois par le physicien Mancunien André Geim (Prix Nobel de Physique 2010), on parle de lui dans le monde de l’impression 3D.

Et on en parle sous un nom de code : le Project P-600. Mené par 9 scientifiques issus de l’ American Graphite Technology Inc. et de l’Ukranian Kharkiv Institute of Physics & Technology, il vise à créer une imprimante 3D industrielle capable d’imprimer des objets de graphène. Le plus récent communiqué fait état d’avancées à coup de sauts de puces. Et pour cause, les objets créés mesurent quelques nanomètres. Pas super impressionnant ? Ca n’est qu’un début et quand on sait que le MIT a déjà créé un semi-conducteur de graphène on se dit que l’informatique pourrait recevoir aussi un sacré nouveau souffle technologique.

Enfin bref, tout ça est encore à l’état de recherche fondamentale et nous en sommes qu’aux premiers pas. Mais le potentiel est énorme.

graphene1

graphene2

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *