La NASA a testé un injecteur de propulseur imprimé 3D

La NASA a testé un injecteur de propulseur imprimé 3D

La NASA et la société Aerojet Rocketdyne ont mis au point un injecteur imprimé au moyen d’une imprimante 3D. Ce dernier a passé un des tests les plus cruciaux baptisé « Hot-Fire » (En gros, on allume les gaz nécessaires à l’extraction des fusées de la gravité terrestre et on prie pour que tout ne tombe pas en cendre). Ce succès annonce vraisemblablement une manière nouvelle de construire les futurs propulseurs des engins spatiaux. Bien entendu, l’imprimante qui a servi ne se trouve pas au coin de la rue. Reposant sur le principe de SLS, elle dispose de lasers particulièrement performants pour assurer aux pièces du propulseur une résistance et une forme exceptionnelles.

Encore une preuve que la NASA croit dur comme fer aux potentiels de l’impression 3D. Après l’envoi prévu d’une imprimante 3D dans l’espace ou la pizza imprimée en 3D, l’agence spatiale américaine est un ambassadeur de choix. Mais là elle s’attaque réellement au coeur de la fusée avec le propulseur (et plus particulièrement l’injecteur) qui reste LA pièce centrale ; celle qui demande le plus de frais et de logistique.
injecteur nasa

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *