La police japonaise imprime des portraits robots en 3D

La police japonaise imprime des portraits robots en 3D

On découvre chaque jour de nouveaux usages possibles à l’impression 3D , aux 4 coins du monde. Le dernier en date est finalement très logique et a été mis en place par la police japonaise. Elle modélise en 3D les visages de certains suspects pour avoir des portraits robots plus vrais que nature. Finis les croquis qu’on a l’habitude de voir dans les films et séries, cela devrait être plus facile de reconnaître les coupables ! L’idée est ingénieuse, on pourrait imaginer une généralisation de cette utilisation à d’autres pays.

Mais ce n’est pas encore systématique au Japon. La police a commencé à utiliser les imprimantes 3D il y a 3 ans, principalement pour reproduire les scènes de crime et les armes utilisées. C’est dans le cadre de la recherche du dernier criminel recherché pour les attentats au gaz sarin dans la métro en 1995 que ce portrait-robot en 3D a été créé. Ce dernier a été arrêté peu de temps après, sans pour autant que l’on puisse relier cette victoire au fameux portrait-robot. C’était en tout cas une bonne occasion de commencer à tester ce procédé, nul doute que cela devrait se reproduire dans les prochains mois.

police japonaise

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *