7 questions à se poser avant de se lancer dans l’impression 3D

7 questions à se poser avant de se lancer dans l’impression 3D

C’est l’excellent site consacré à l’impression 3D fabbaloo.com qui a créé cette liste originale en anglais. Et il fait bien ! Car derrière les mythes de vitesse, de facilité ou de « gratuité » liés à l’impression se cachent pourtant des contraintes bien réelles. Prix, dangers pour la santé, chronophagie, … Voici les 7 questions à se poser pour savoir si on est vraiment prêt à passer le cap.

Du Temps : Imprimer un objet peut prendre plusieurs heures d’affilée ou même des demi-journées entières. Si vous voulez créer vous-même vos propres objets avec des logiciels CAO, ça peut se compter en semaines de travail. Et si en plus vous voulez monter vous-même l’imprimante reçue en kit, attendez vous à des heures et des heures de paramétrage en x, y et z.

Des Talents de créateurs : On vient de le voir, si vous voulez créer vous-même des objets il faudra maîtriser un logiciel de CAO. Il en existe des gratuits, des abordables et des très chers (voir notre liste des logiciels). Dans tous les cas, ça vous prendra du temps. Si vous voulez passer cette étape, de plus en plus de sites proposent au téléchargement différents objets parfois gratuits, parfois payants. Mendel

De l’argent : Si le prix des imprimantes 3D tend à baisser furieusement, les modèles référents aujourd’hui coûtent tout de même prêt de 800-900€. Et tout ça consomme du plastique qui vous reviendra à 20-40€ du kilo selon l’imprimante choisie.

Un environnement aéré : Chacun sait que le plastique qui brûle et la plupart des combustions d’ailleurs ne sont pas souvent saines pour le corps humain. Il faudra s’assurer d’avoir une pièce bien aménagée et bien aérée pour utiliser en toute sécurité son imprimante 3D.

Sécurité : autour de l’extruder : On rejoint un peu le point précédent et la nécessité d’une pièce ou d’un atelier consacrés à l’imprimante. Les extruders des « imprimantes 3D sont à l’air libre » et une petite main ou la patte d’un chat peut l’atteindre sans soucis. Sauf que le plastique fondu… eh ben ça brûle.

Patience : Les imprimantes 3D ont des ratés et dans une propension assez notable. Il ne faudra pas avoir peur de l’échec ni de recommencer plusieurs fois le lancement de l’impression.

Un véritable besoin : Nan mais franchement… entre nous. Vous avez vraiment besoin d’un imprimante 3D ? Ou c’est comme l’appareil de gym que vous avez payé une fortune pour l’utiliser 3 fois  ?

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *