FilaMaker, pour recycler ses filaments pour imprimantes 3D

FilaMaker, pour recycler ses filaments pour imprimantes 3D

Cela peut paraitre étrange aux novices, mais un des freins principaux à l’explosion des imprimantes 3D auprès du grand public reste le prix des matières premières. Certes, ce n’est que du plastique. Mais on approche tout de même souvent les 50 dollar le kilos pour le précieux filament nécessaire à l’impression… La faute à un format spécifique. Mais cela pourrait bien changer très bientôt avec l’arrivée de nouvelles machines qui vous permettent de vous créer vous-même cette matière première, ou plutôt de la recycler. De quoi faire baisser les coûts de production et donc améliorer la rentabilité de la machine !

Après le Filabot Wee Kit et la Filastruder, voici ainsi arriver sur la marché la FilaMaker. C’est Marek Senický qui l’a présentée à Rome lors du Maker Faire local. L’idée est de recycler du vieux plastique pour le transformer en filaments tout neufs, qui vous permettront d’imprimer ce que vous souhaitez. La FilaMaker produit un mètre par minute, pour du filament ABS d’une épaisseur de 3 mm (marge d’erreur de 0,05 mm et sans bulle d’air). Comptez tout de même plus de 20 kilos pour la machine actuelle ! Mais elle ne s’arrête pas au plastique, elle pourrait recycler différentes matières si l’on en croit son créateur. Des améliorations sont en cours, et une levée de fond devrait avoir lieu bientôt pour lancer la production et peaufiner la machine qui s’annonce prometteuse. Une nouvelle preuve que l’impression 3D et l’écologie font bon ménage. Cette vidéo en présente le fonctionnement, voici également quelques photos issues de la page Facebook du créateur.

filamaker 1

filamaker 2

filamaker 3

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *