La Poste teste l’impression 3D dans ses bureaux

La Poste teste l’impression 3D dans ses bureaux

Et le voilà, le premier vrai grand acteur, celui qui possède un potentiel de couverture énorme via un réseau de bureaux sûrement inégalés, à se lancer dans l’impression 3D comme service : La Poste. On vous en parlait déjà il y a quelques semaines mais c’est officialisé maintenant. Trois bureaux de poste (Boulogne-Billancourt – Hôtel-de-Ville, Paris – Bonne-Nouvelle et Paris-La Boétie) sont désormais équipés d’une imprimante 3D dans le cadre de cette expérience de 6 mois grandeur nature. La Poste vise deux publics distincts : les particuliers qui pourront apporter leur fichier à faire imprimer ou choisir dans un catalogue produit et les professionnels libéraux tels que les architectes.

Pas folle, La Poste a noué un partenariat avec l’acteur Français de l’impression 3D en vue : Sculpteo. Mais elle n’a pas l’intention de faire les choses à moitié. Les objets les plus simples seront imprimés dans le bureau de poste. Les objets plus complexes par contre feront l’objet d’un devis et l’impression sera envoyées en atelier. L’AFP qui a alimenté les principaux grands médias sur cet « événement » dans le monde de l’impression 3D « à la française » ne précise pas les imprimantes livrées dans les bureaux de poste. Mais deux employés ont été formés dans chacune des agences pour conseiller et aider les prospects et clients souhaitant découvrir ou réaliser leur première impression 3D.

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *