La police japonaise recréé une scène de crime grâce à l’impression 3D

La police japonaise recréé une scène de crime grâce à l’impression 3D

On savait déjà que les imprimantes 3D pouvaient servir aux intrigues policières, comme cela a déjà été le cas pour un épisode d’Elementary (un Sherlock Homes qui se passe dans le New York des temps modernes) il y a quelques semaines. Et cela n’est que le début, il faut dire qu’être les armes en 3D et les possibilités offertes pour reproduite n’importe quel objet, on n’a pas fini de voir des imprimantes 3D débarquer dans les NCIS et autres Experts en tous genres.

C’est d’autant plus vrai que la police elle-même se penche déjà sur l’impression 3D. Il y a quelques mois, c’était la police japonaise qui utilisait de telles machines pour créer des portraits robots de malfaiteurs présumés. Cette fois, la police nippone a reproduit en trois dimensions le lieu d’un crime vieux de 13 ans. La maison de Mikio Miyazawa et de sa famille, assassinés le 30 décembre 2000, a ainsi été refaite pour stimuler la mémoire des voisins, aucune piste n’ayant été trouvée depuis. Pas sûr que cela fonctionne, mais c’est en tout cas un usage bien original des imprimantes 3D.

police 1 police 2 police 3 police 4 police 5

> Images via 3Ders

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *