Deux designers hollandais créent un extruder à cire d’abeille

Deux designers hollandais créent un extruder à cire d’abeille

Olivier van Herpt et Joris van Tubergen sont deux designers sensibles à l’écologie et aux dérives productives de la société de consommation. Leur invention cherche à contrer les logiques de production qui remplissent le monde de produits, sinon toxiques, non recyclables et avec un cycle de vie réduit. Leur extruder à cire d’abeille se veut une (partie de la) réponse à cette problématique. D’origine naturelle, la cire fond aux alentours de 65°C et se durcit ensuite dans la forme souhaitée. Dès que l’objet perd son utilité, il peut être refondu pour créer l’objet suivant.

Cet extruder est à lui tout seul une critique sévère mais censée de l’impression 3D. Pratiquement d’abord puisque la plupart des matériaux phares comme le plastique ou le métal ne se travaillent pas de manière anodine pour la santé et l’environnement. Mais c’est une question peut-être plus philosophique qui se pose : L’impression 3D n’est-elle pas en partie (notamment pour le Grand Public) une fuite en avant vers la création de gadgets et d’objets futiles ? Autrement dit, tout le contraire de la révolution socio-industrielle annoncée sous l’aspect d’un affranchissement aux logiques d’achats et de consommations actuelles.

Crédit : oliviervanherpt.nl

Crédit : oliviervanherpt.nl

Crédit : oliviervanherpt.nl

Crédit : oliviervanherpt.nl

Crédit : oliviervanherpt.nl

Crédit : oliviervanherpt.nl

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *