Le fabricant de sacs à main belge Kipling créé un sac flexible imprimé en 3D

Le fabricant de sacs à main belge Kipling créé un sac flexible imprimé en 3D

L’aventure kipling a commencé en 1987 à Anvers en Belgique. Cette société spécialisée dans les sacs pour femmes s’apprête à lancer un curieux modèle de sac flexible imprimé en 3D. Un sac baptisé « Monkey Madness » qui reprend tout simplement le logo de la société : un macaque à longue queue. Ces sacs (deux matériaux existent) seront imprimés respectivement en polyamide souple et en epoxy et auront la particularité de fusionner la structure du sac avec ses motifs. En effet, c’est tout un enchevêtrement de macaques qui composent la forme du sac (voir les photos). Un sac shopping idéal pour aller à la plage donc !.

Kipling avance avec un esprit pionnier et forcément une certaine fierté sur la croisée entre la mode et l’impression 3D. Le communiqué de presse insiste bien sur la vision qu’à Kipling de l’impression 3D : « une technique qui, de la haute couture aux accessoires, s’apprête à conquérir la mode« .

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *