Un Japonais arrêté en possession d’armes imprimées

Un Japonais arrêté en possession d’armes imprimées

Ca faisait longtemps qu’on avait pas entendu parler des armes à feu imprimées en 3D mais voilà qu’un fait-divers surgit au Japon. Un employé de collège de 27 ans a été arrêtée dans la ville de Kawasaki en possession de 5 armes à feu imprimées en 3D dont deux étaient capable de tirer des balles réelles. La Police Japonaise signale que c’est la première fois que leur loi anti-armement s’applique sur des armes à feu imprimées en 3D. L’arrestation fait suite à une enquête de la police elle-même consécutive de vidéos postées par l’interpellé sur le web. Dans ces vidéos, ce dernier se ventait d’avoir créé le premier revolver imprimé du Japon.

La question pour la police japonaise est désormais de savoir où l’interpellé à trouver les plans permettant d’imprimer les armes. Mais la présomption que les sites en question ne soient pas sur le sol Japonais complique le travail. Toujours est-il que les policiers ont également saisis une imprimante 3D d’entrée de gamme qui a permis d’imprimer les armes à feu. Le prévenu a déclaré ne pas savoir qu’il agissait illégalement mais que si c’était le cas, il ne pouvait pas blâmer la police de faire son travail.


japan-3d-printed-gungd

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *