5 choses qui accéléreront le développement des imprimantes 3D

5 choses qui accéléreront le développement des imprimantes 3D

L’impression 3D, c’est le futur. Oui, mais pourquoi ce n’est pas le présent ? Tout simplement parce que des défauts trop importants viennent freiner son développement auprès du grand public. Il va donc falloir travailler sur ces points pour agrandir le marché et faire rentrer les imprimantes 3D dans l’ère de la grande consommation et de la production en masse. Oui, mais quels sont ces points d’amélioration, justement ? Nous en avons trouvé 5, et la liste n’est pas exhaustive. Mais déjà, quand la science aura fait avancer ces quelques domaines, ces drôles de machines devraient trouver place chez le plus grand nombre !

 Makerbot Replicator 5ème génération

  • Le prix

Certes, les prix baissent. Mais pour des machines de qualité correcte, il faut tout de même investir plus de 1 000 voire 2 000 euros, et cela pour des tailles d’impression qui restent très petites (pas beaucoup plus de 30 x 30 x 30 centimètres généralement). Et on ne compte même pas le prix des matières premières, qui sont les plus prohibitifs. Cela devrait baisser, patience ! Et cela pourrait aider le grand public à mettre plus facilement la main à la poche, pour le moment c’est avant tout un gadget de luxe.

 

  • Des objets plus funs

Pour le moment, les objets que l’on peut imprimer sur une machine personnelle sont assez peu sexys… Petit pour commencer, souvent en plastique, en plus, cela limite le choix et pousse à tester des accessoires un peu inutiles ou des petits objets de décoration. Ou des bijoux moches. Peut mieux faire !

 

  • Moins de pollution

Les imprimantes 3D rejettent des particules nocives dans l’air. Il faut donc les utiliser dans des lieux aérés, comme un garage grand ouvert ou même à l’extérieur pour ne pas avoir de problème. Difficile à gérer quand on habite un appartement ou un endroit où il pleut beaucoup. Une amélioration de ce côté-là rendrait le processus plus gérable.

 

  • Des outils de modélisation plus simples

Quand on veut imprimer, on passe généralement par des fichiers .stl fournis par des sites en ligne. Parce que quand on est pas graphiste, impossible de modéliser un objet tout seul pour l’imprimer ensuite… En simplifiant les outils de construction graphiques, cela permettra de faire vraiment ce que vous souhaitez. Et pas de dépendre sur le bon vouloir de la communauté…

 

  • Le temps d’impression

Le moindre petit objet prend des heures à prendre vie. Comment populariser le secteur dans ces conditions ? Cela va à contre-courant du culte de l’instantané. Avec l’amélioration de la technologie, les temps d’impression baisseront, rendant les machines plus utiles et l’utilisation plus instinctive. Il faudra encore de la R&D pour ça…

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *