Le gouvernement Sud-Coréen lance son chantier « impression 3D »

Le gouvernement Sud-Coréen lance son chantier « impression 3D »

Il existe plusieurs moyens de placer des pays en position de leaders sur de nouvelles technologiques. La plupart des pays ont choisi d’encourager ou d’accompagner l’investissement dans des industries déjà puissantes, d’autres de déployer les outils dans les écoles et les Universités. La Corée du Sud vient de présenter un plan sur 10 ans largement tourné vers le nombre d’utilisateurs « recrutés » plutôt que vers l’argent généré (en tous cas directement). Pourtant, les objectifs à moyen et long terme restent les mêmes que pour l’ensemble des pays qui ont pris le train de l’impression 3d : tirer profit des marchés en croissance et créer de l’emploi.

Plus tôt en juin, le gouvernement avait annoncé sa volonté de former près de 10 millions d’habitants (sur 49 millions d’habitants !)à l’impression 3D. Cela en équipant, d’ici 2017, 227 bibliothèques et 5885 écoles en imprimantes. Pour aller plus loin, le gouvernement a mis en place 6 espaces dédiés à l’impression 3d dans les grandes agglomérations du pays. La Corée du Sud vise à dominer plus de 10% du marché total de l’impression 3D d’ici 2020 (aujourd’hui le pays compte pour environ 2.3%). Rares sont les pays à déployer autant l’impression 3D dans les lieux publics et à mettre en place de véritables politiques de popularisation. Rendez-vous en 2021 pour voir si le pari est remporter.

3dprintkorea

 

 

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *