2 ans de prison pour avoir fabriqué une arme avec une imprimante 3D

2 ans de prison pour avoir fabriqué une arme avec une imprimante 3D

On vous parle souvent des armes et de l’impression 3D. Les deux notions sont en effet reliées, ce qui fait une bien mauvaise publicité au secteur. Plusieurs se sont déjà essayés à la réalisation de flingues en tous genres en plastique, faits à partir de plusieurs pièces imprimées à domicile. La diffusion de ces plans avait fait polémique. Beaucoup d’armes 3D ne sont pas au point, mais plusieurs ont déjà réussi à tirer une ou plusieurs balles et elles commencent à se perfectionner. Mais fabriquées à la maison ou pas, il s’agit tout de même d’armes, avec les restrictions qui vont avec. Un Japonais vient de le réaliser à son grand désespoir.

Yoshitomo Imura, ancien employé d’université à Kawasaki, vient en effet d’être condamné à 2 ans de prison pour avoir imprimé au moins deux armes, violant ainsi la réglementation nipponne en la matière. Il avait été arrêté en mai suite à la publication de vidéos narrant ses exploits. Il s’agissait d’un Zig Zag, dont nous avions déjà parlé. Voilà qui devrait servir de leçon aux makers qui ont des envies de dérapages ou une curiosité un peu malsaine. Cela devrait être un exemple pour d’autres pays, le problème risquant de se faire connaitre ailleurs dans le futur. Reste à voir ce qu’en penseront les lois locales.

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *