Un projet de base lunaire habitable imprimée en 3D

Un projet de base lunaire habitable imprimée en 3D

Alors que l’on entend parler d’elle en ce moment pour avoir réussi à poser une sonde sur une comète située à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) réfléchit à un moyen efficace de construire une base habitable sur la Lune. L’une des idées envisagées est particulièrement intéressante, puisqu’elle imagine faire appel à l’impression 3D afin d’utiliser les ressources naturelles du planétoïde pour la construction de la station. La méthode aurait pour gros avantage d’être plus simple mais surtout beaucoup moins onéreuse que l’envoi par fusées de tous les matériaux de construction en provenance de la Terre.

Dans une vidéo publiée récemment, l’agence démontre comment elle pourrait s’y prendre. Une navette contenant un dôme gonflable et des robots serait envoyée. Suite à l’alunissage, la structure gonflable se déploierait, formant la première couche de l’habitat. Ensuite, les robots chenillés s’installeraient de part et d’autre du module circulaire, utiliseraient leur pelle pour accumuler de la régolithe (le nom de la poussière lunaire) autour de celui-ci, puis à l’aide leur imprimante 3D intégrée, solidifieraient la poussière tout autour de l’enveloppe gonflable, constituant ainsi par accrétion une protection substantielle contre les micrométéorites, les radiations solaires et les températures extrêmes. La technique permettrait de concevoir à près de 90% la base à partir des ressources locales, et serait applicable dans les 40 prochaines années. Maintenant, ne reste plus que la question de l’oxygène !

base-lunaire-3Dbase-lunaire-3D-2base-lunaire-3D-3base-lunaire-3D-4

--
Cet article a été rédigé par Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *