Des lentilles de contact augmentées pourraient être imprimées en 3D

Des lentilles de contact augmentées pourraient être imprimées en 3D

Des chercheurs de l’Université de Princeton ont mis au point une imprimante 3D capable d’imprimer des diodes électroluminescentes par couches successives. Les LED, appelées QLEDs, sont imprimées à partir de nanocristaux de séléniure de cadmium, de nanoparticules d’argent, de couches de polymère et de sulfure de zinc. Elles ont la particularité d’être extrêmement fines, souples, transparentes et peu consommatrices d’énergie, des caractéristiques qui les rendent particulièrement adaptées en vue d’une utilisation oculaire. Car en effet, elles pourraient peut-être un jour être utilisées pour l’impression de lentilles de contact intégrant un HUD (un affichage tête haute), une technologie employée actuellement sur les verrières des pilotes de chasse ainsi que sur les Google Glass.

Ce type de diode pourrait également être utilisé dans le domaine vestimentaire, notamment pour la conception de textiles intelligents. Toutefois, le problème de l’alimentation en énergie subsiste, en particulier en ce qui concerne les lentilles, trop petites et situées à un endroit du corps trop sensible pour êtres pourvues d’une batterie. Nous ne risquons donc pas de voir une telle application de cette technologie pour le moment, mais avec cette expérience réussie, un premier pas a tout de même été franchi.

lentilles-imprimées-en-3D

--
Cet article a été rédigé par Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *