L’impression 3D au service de la reconstruction mammaire

L’impression 3D au service de la reconstruction mammaire

La bio-impression de tissus humains est l’une des applications médicales en lien avec l’impression 3D parmi les plus prometteuses. Nous vous parlions déjà d’oreilles qui pourraient bientôt être imprimées en 3D ou d’une colle génétique qui pourrait servir à imprimer des organes, mais aujourd’hui c’est d’une autre branche de la chirurgie dont il est question : la reconstruction mammaire. Dans le cadre d’un travail de recherche destiné aux femmes souffrant du cancer du sein et ayant subies une mastectomie, c’est-à-dire une ablation totale du sein, la société de biotechnologie américaine TeVido BioDevices est en train de perfectionner une technique de bio-impression qui permettrait de reconstituer le mamelon à partir des cellules de la patiente, ce qui permettrait de réduire drastiquement le risque de rejet.

Au départ, quelques cellules sont prélevées sur l’individu puis cultivées en laboratoire afin de créer l’encre biologique qui servira de matériau d’impression. Puis une imprimante 3D vient recréer le mamelon dont la taille, la forme et même la couleur sont choisies par la patiente. La dernière étape de ce travail de reconstruction reste la greffe à proprement parlé. Afin de pouvoir entamer le processus de brevetage de sa technologie, l’entreprise s’est récemment lancée dans le financement participatif sous le nom de projet « Reconstruct Hope » (Reconstruire l’espoir), récoltant au passage plus de 30 000$ sur Indiegogo.

reconstruction-mammaire-impression-3D

--
Cet article a été rédigé par Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *