Revue impression 3D #2 : Pape François, Pokemon et imprimer en café…

Revue impression 3D #2 : Pape François, Pokemon et imprimer en café…

PLA ou ABS ? Quel thermoplastique choisir pour imprimer en 3D ?

Les filaments PLA et ABS possèdent un certain nombre de points commun : propriétés des thermoplastique obligent. Mais le site Digitaltrends.com nous fait un petit rappel comparatif des différents qualités et inconvénients des deux plastiques. Globalement, on se rappellera que la solidité structurelle est la force de l’ABS et la précision celle du PLA. Pour en savoir plus n’oubliez pas notre page consacrée à ces deux matériaux.

 

papeLe Pape François imprimé en 3D

La visite du Pape aux Etats-Unis a largement été médiatisée et forcément, certains n’ont pas manqué l’occasion de se faire un petit peu de publicité. C’est le cas de la société allemande Staramba qui vient de dévoiler une miniature du Pape François imprimée en 3D et disponible à la vente à partir de 69€ (tant qu’à faire) au milieu des figurines des joueurs du Bayern Leverkusen. Marrant.

Imprimer en 3D grâce au marc de café

3domLe constructeur 3Dom et les spécialistes en bio-composantsc2renew viennent de mettre au point la première bobine de filaments composée de marc de café recyclé. C’est disponible à la vente au prix de 49$ le kilo, c’est biodégradable et en plus ça sent bon le café quand on l’extrude. Que demander de plus ?
 
 
 

Des Pokemons en Poupées gigognes

gigogneComment se fait-il que personne n’ait eu l’idée avant ? C’est la question qu’on se pose quand on voit la création du membre Classygoat de Thingiverse. En partant du principe des poupées russes, on se retrouve avec l’ensemble des évolutions d’un pokemon. Alors, certes, les finitions ne sont pas extras mais l’idée est excellente.

 

L’impression 3D dans le gel : révolution médicale en marche ?

medecinegelPetite révolution dans le monde de l’impression 3D médicale, il est désormais possible d’imprimer des objets complexes dans des gels notamment des objets intriqués. Une révolution et de grand espoir pour la création d’organe alors que les « objets » imprimés jusque alors étaient soumis aux lois de la physique et s’affaissaient sur eux-même (dans le cas de l’impression 3D d’organe). S’il reste du chemin à faire avant de voir des organes imprimés un jour, Verge.com parle d’un « petit mais solide bon en avant ».

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *