Robohand, la main mécanique imprimée en 3D

Robohand, la main mécanique imprimée en 3D

Décidément, c’est bien dans le domaine de la médecine que les innovations en matière d’imprimantes 3D sont les les plus émouvantes et les plus concrètes. On savait déjà que les prothèses étaient un débouché certain, pour permettre d’avoir des pièces sur-mesure. On franchit encore un cap avec cette vidéo, qui montre comment Richard Van As, un charpentier sud-africain, aidé par Ivan Owen, de l’état de Washington, ont développé le projet Robohand. L’idée était de concevoir en 3D une main, car Richard avait perdu ses doigts. Ils ont été aidés par MakerBot, qui leur a offert à l’occasion deux imprimantes 3D Replicator 2 pour leur permettre d’avancer plus vite.

robohand

Le projet a abouti, et Richard a réussi à se créer la main mécanique souhaitée après de multiples échanges avec Ivan. Mais plutôt que de garder leur découverte pour eux, ils en ont fait profité de nombreuses autres personnes. Richard a ainsi partagé son histoire sur le web, et a reçu des dizaines de mails, notamment de parents dont les enfants s’étaient fait amputer ou avaient un handicap de naissance. Il en a fait profiter quelques-uns, c’est une belle histoire.

Mieux encore, les fichiers correspondant à toutes les pièces de cette main mécanique ont été postés sur Thingiverse, permettant à tout le monde d’en profiter. Elles ont été téléchargées plus de 6 000 fois ! Là où des prothèses coûteraient plusieurs milliers de dollars, Robohand coûte seulement 150 dollars et est donc accessible à beaucoup plus de monde. Elle est visiblement simple à construire, presque toutes les pièces pouvant être produites via une Replicator 2. Et le principe correspond bien au besoin : le mouvement du poignet permettra de fermer les doigts pour attraper divers objets.

robohands

Le projet est un bon exemple de ce que peuvent permettre les imprimantes 3D. De l’entraide, un côté pratique énorme, une ouverture sur la communauté… Le tout à des prix réduits, puisque l’on produit tout soi-même. Si vous souhaitez aider ce projet qui continue, vous pouvez y contribuer sur Indiegogo. Mais aussi suivre les évolutions sur le blog officiel.

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *