Une imprimante 3D dans l’espace

Une imprimante 3D dans l’espace

La société américaine Made in Space, qui a noué un partenariat avec la NASA, prévoit de livrer dès Automne de l’année prochaine une imprimante 3D vers la station internationale ISS. Ceci est le fruit de premières expérimentations d’impression 3D en vol sub-orbital (pratiquement dans des avions faisant des paraboles) concluants. L’idée est bien de tester la capacité des imprimantes 3D à reproduire fidèlement un objet alors que la gravité est nulle.

Car l’impression 3D pourrait bien apporter des réponses aux contraintes des vols extra-terrestres habités. D’abord, parce que le « gâchis » de matière est extrêmement limité (et chaque cm² est compté dans les stations spatiales), ensuite parce qu’il est possible de reproduire à la demande différentes pièces nécessaires au bon fonctionnement de la station elle-même. Ou plus simplement la création d’éléments nécessaires à la recherche scientifique comme des boites de stockages, des éprouvettes etc.

En bref, un outil résolument pratique qui améliore la capacité de stockage de matière tout en permettant de créer des objets nécessaires (sans devoir attendre le prochain ravitaillement). Made In Space espère ainsi défricher le monde de l’impression 3D à 0 gravité pour produire demain des unités toujours plus performantes et compétentes. Ceci en tenant compte des effets durables du manque de gravité sur des objets 3D.

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *