L’impression 3D à la base d’un dispositif léger pour mesurer la pollution de l’air

L’impression 3D à la base d’un dispositif léger pour mesurer la pollution de l’air

HabitatMap est une association qui vise à mesurer les impacts de l’activité de l’homme sur sa propre santé. Elle a développé un outil baptisé AirCasting. Ce dernier se compose d’un smartphone qui permet d’enregistrer les sons et surtout de géolocaliser les enregistrements effectués par le second objet principal : le Air Monitor. Fonctionnement avec une carte Arduino (que les adeptes du DIY connaissent bien), ce dernier permet de mesurer la température, l’humidité, le taux de monoxyde de carbone (CO) et de dioxyde d’azot (NO2). Vous l’aurez deviné, AirCasting est un dispositif léger et citoyen pour établir des relevés de pollution.

HabitatMap a créé un site dédié : aircasting.com où l’association propose en ligne l’ensemble des plans permettant de faire fonctionner cet objet citoyen (comptez environ 135€ pour monter le Air Monitor – coque exclus). La coque du Air monitor requiert une imprimante 3D et vous trouverez les plans en libre téléchargement chez Thingiverse.com. Pas d’imprimante sous la main ? Les pièces constituants le boitier (3 au total) peuvent également être commandées auprès de Shapeways.com moyennant 83.74€ (sans les frais de port). Il est également possible de créer une espèce de gilet (guirlande) à led qui feront de vous un « homme sandwich » afficheur de la salubrité de l’air ambiant.

AC_ACAM_PhoneScreenshot

ALPAC

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *