Une nouvelle imprimante 3D qui travaille la pâte à modeler Play-doh

Une nouvelle imprimante 3D qui travaille la pâte à modeler Play-doh

Les avancées techniques de l’impression 3D révèlent bien des surprises. C’était le grand poisson d’avril 2013 et voilà qu’il devient réalité : la société Hyrel lance une gamme d’imprimantes capables d’extruder la pâte à modeler Play-Doh. Mais pas seulement. Cette imprimante est capable aussi de travailler la plasticine, le silicone RTV ou des argiles séchants au contact de l’air. Sinon l’avantage de pouvoir composer avec ces matériaux réutilisables et non-toxiques, les objets créés se stabilisent à température ambiante.

 

Le constructeur d’Atlanta, Hyrel, porte ici à la commercialisation un projet qui a été couronné de succès sur la plateforme de crowdfounding KickStarter fin 2012. Ses imprimantes peuvent faire mouche dans le secteur de l’enseignement, dès les plus petites sections, grâce à ses avantages sanitaire et pratique.

La gamme comprend 5 références allant de 1995$ à 3095$ (environ 1510€ à 2345€). Chacun des modèles est capable de supporter 4 extruders. Et, sinon ces nouveaux matériaux l’imprimante est capable d’extruder le PLA et l’ABS (sauf l’entrée de gamme qui ne travaille que le PLA). Les trois imprimantes les plus chères intègrent un PC dédié dans le socle avec notamment la suite logicielle testée et approuvée par les équipe Hyrel.

Au final des objets d’une taille tout à fait classique dans les imprimantes 3D personnelles : du 20 x 20 x 20 cm.

Et voilà, en vidéo, comment se passe l’extrusion de la pâte à modeler Play-Doh :

--
Cet article a été rédigé par +Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *