Pirate 3D veut démocratiser l’impression 3D en distribuant des Buccaneer

Pirate 3D veut démocratiser l’impression 3D en distribuant des Buccaneer

Pirate 3D occupe décidément le devant de la scène en matière d’impression 3D depuis quelques mois. Après avoir lancé sur Kickstarter sa Buccaneer, sensée être l’imprimante 3D la moins chère du monde et la plus facile à utiliser, voilà que le constructeur vient d’annoncer coup sur coup plusieurs nouvelles concernant des donations. Une pratique bien loin de son nom, pas question de pirate donc mais plutôt de philanthropes, visiblement !

Il y a quelques jours, Pirate3D a tout d’abord annoncé travailler avec le Professeur Calestous Juma, de l’Université d’Harvard et spécialiste de l’utilisation des nouvelles technologies pour le développement des pays du tiers monde, pour offrir des imprimantes 3D à plusieurs institutions africaines. Une belle nouvelle qui pourrait offrir de nouveaux débouchés sur place et faciliter la vie des populations locales à de nombreux niveaux. Cela serait accompagné de formations et d’un suivi. Mais ce n’est pas tout, visiblement la société veut également populariser et démocratiser leur appareil partout dans le monde, y compris aux États-Unis.

Cette fois, c’est à des bibliothèques publiques que des Buccaneer vont être offertes. Roger Chang, co-fondateur et CEO de la société, explique : “Nous allons commencer par donner 10 Buccaneer à des bibliothèques intéressées par la promotion de l’impression 3D à leurs adhérents. Nous en donnerons d’autres au fur et à mesure de la croissance de notre société. » Une démarche intéressante, dont on espère que ce ne sera pas qu’une opération de communication. C’est en tout cas réussi à ce niveau-là, l’attention étant braquée sur Pirate3D.

pirate 3d

--
Cet article a été rédigé par +Flavien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *