Armes : Toutes les actualités de l'impression 3D

C'est un des domaines qui fait une mauvaise publicité à l'impression 3D, mais aussi qui a mis ce secteur sur le devant de la scène médiatique depuis plusieurs mois. La fabrication d'armes en plastique a beaucoup fait parler et surtout a beaucoup avancé. Ce qui était autrefois la lubie de certains extrémistes du port d'armes est devenu une réalité. Et on ne peut pas le nier, le DIY et la fabrication d'objets à la maison ne peut qu'amener ce genre de dérives, la création d'armes en étant l'exemple le plus abouti.

Ainsi, deux armes ont ainsi déjà été fabriquées pour le moment. La Liberator d'abord, composée de 16 pièces de plastique et d'une petite en métal pour pouvoir être signalée dans les détecteurs de métaux. Problème (ou pas), elle fond lors de sa première utilisation. Une deuxième a vu le jour peu de temps après, la Lulz Liberator. Beaucoup plus inquiétante, elle ne coûterait que 25 dollars à imprimer, pourrait être fabriquée sur une machine à 1700 dollars et pourrait tirer plusieurs coups avant d'être inutilisable. Et plus récemment encore, ce sont des munitions qui sont sorties d'une imprimante 3D...

Mais comme beaucoup d’observateurs le soulignaient, cela fait déjà longtemps que les personnes mal intentionnées peuvent fabriquer des armes, les imprimantes 3D ne changeront pas le monde à ce niveau-là. Le gouvernement américain a tout de même interdit la diffusion des fichiers permettant de les imprimer, pour éviter que le grand public n'y ai trop facilement accès. L'armée, elle aussi, a son intérêt dans l'impression 3D, notamment pour la création de drones. On a donc pas fini d'entendre parler d'usages militaires à l'impression 3D.. Nous vous livrerons les dernières évolutions en l matière dans cette catégorie dédié aux armes imprimées en 3D et plus largement à l'exploitation de ces machines dans un but militaire.


En lire plus